• 04/05/2011 (2)

    04/05/2011 (2)

    Pendant le cours d’histoire …

    « M. Umbertozi, l’interpella le professeur. Apparemment, votre amie à l’air plus intéressante que mon cours. »

    Depuis quelques minutes, Beth et Antonio ne faisaient que blaguer. Alors que Beth savait se montrer discrète, son petit-ami, lui, c’était tout le contraire …

    « Excusez-moi monsieur, je ne recommencerai plus.

     

    04/05/2011 (2)

    -        J’en ai assez de donner de secondes chances. Vous devez vous mettre en tête que pendant mon cours les bavardages sont interdits ! Je n’ai pas arrêté de vous rappeler à l’ordre depuis le début de l’année. A présent, je ne fais plus de cadeau. Antonio, vous allez me faire un rapport sur le thème suivant :

    -        Mais, tenta-t-il de protester. En vain.

    -        Préparez-vous à noter, reprit le professeur, « Expliquez en quoi la seconde guerre mondiale marque une rupture brutale dans le XXème siècle ». Ca comptera dans votre moyenne. Donc faites-ça bien. Et je suis persuadé que votre camarade McCole sera ravi de vous aider. N’est-ce pas Jason ?

     

    04/05/2011 (2)

    -        Hein ?! Quoi ? Sursauta Jason alors qu’il regardait par la fenêtre, pensif.

    -        Vous et M. Umbertozi avait un rapport à me faire pour la semaine prochaine. Je le veux sans faute sur mon bureau. Sinon vous aurez 0. Vous lui demanderez le sujet. Sur ce, reprenons ! Dit-il à l’ensemble de la classe.

     

    04/05/2011 (2)

    -        Putain, fais chier ! Grommela Antonio à voix basse.

    -        Toi aussi, tu n’es vraiment pas discret, lui murmura Beth.

    -        Non, ce n’est pas ça. C’est que je vais devoir bosser avec Jason !

    -        Et alors ? Il n’est pas mauvais élève, ne comprit-elle pas.

    -       

     

    04/05/2011 (2)

    -        C’est parce que c’est mon ex ?

    -        Non. Rien à voir …

    -        Alors quoi ?

    -        Laisse tomber.

    -        Pourquoi tu ne l’apprécies pas ? Tu ne lui as pratiquement jamais adressé la parole ? N’en démorda-t-elle pas.

    -        Je ne peux pas me le voir c’est tout. C’est physique, rien de plus, lui répondit-il.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :