• 08/05/2011 (6)

    08/05/2011 (6)

    Quinn resta silencieuse, le regard furieux. Sans dire un mot, elle s’éloigna du muret sur lequel elle était appuyée et partit.

    « Quinn ! Attend ! Qu’est-ce que tu fais ? Tenta de la retenir Jason. Sans succès.

    -        Bien joué l’ami, le gronda Chris. Tu es fier de toi ?

     

    08/05/2011 (6)

    -        Roh ça va … Elle devrait, au contraire, être contente de ce que je viens de faire. Beaucoup de filles aimeraient être à sa place.

    -        Je ris : Mais oui bien entendu. D’ailleurs, actuellement il y a une queue de jeunes femmes attendant devant chez toi, je te rappelle.

    -        C’est ça moque toi, bougonna-t-il.

    -        Depuis que je te connais, tu es célibataire, Kurt. Tu n’es pas capable d’être suffisamment sérieux pour pouvoir avoir une petite-amie. Tu la tromperais dès qu’elle aurait le dos tourné et tout le monde le sait. 

    -        Non, je peux être quelqu’un de sérieux si j’en ai envie.

     

    08/05/2011 (6)

    -        La preuve que non : sur toutes les célibataires qu’il y avait à l’anniversaire de Beth, il a fallu que tu jettes ton dévolu sur une fille déjà en couple.

    -        Ce n’est pas de ma faute si elle est mignonne et bien foutue ! Sur le moment, j’avais très envie de coucher avec, je n’y peux rien !

    -        Laisse tomber Kylian, il ne reconnaîtra jamais ses tords, me dit Jason. »

     

    08/05/2011 (6)

    Elena, quant à elle, revint vers moi et m’enlaça par la taille avant de m’embrasser. J’aperçu Kurt nous regarder avec envie mais il détourna rapidement les yeux.

    Tandis que Chris et Jason discutaient, je demandais à ma petite-amie :

    « Elena ?

    -        Oui ?

    -        Est-ce que tu veux m’accompagner au bal de promo ?

    -        Bien sûr ! Me sourit-elle. Et toi ?

    -        Moi ?

    -        Veux-tu venir à mon bal de promo ?

    -        Oh ! Euh … Oui bien entendu ! J’espère que ce n’est pas la même soirée.

    -        Non je me suis déjà renseignée, c’est une semaine après le vôtre.

    -        Super. Il me tarde d’y être dans ce cas, lui souriai-je tendrement.

    -        Moi aussi, murmura-t-elle avant de m’embrasser de nouveau. »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :