• 2

    2

    Nous rejoignîmes donc Jane qui nous attendait avec son petit dernier, Lorenzo. Je l’adore, c’est une de mes nombreuses mamans mais c’est la plus sévère.

    “Ah te voilà ! Tu es magnifique !

    - Merci.

    - Nous allons pouvoir y aller. Cassandra, tu vas t’asseoir ?

    - Wesh, j’y vais ! A plus Elyon !”

     

    2

     Elle partit, me laissant avec Jane et Lorenzo.

    “Au fait, reprit Jane, tu vas apprendre des choses qui ne vont sûrement pas te plaire, donc ne te met pas en colère s’il te plaît.

    - Du genre … ?

    - Tu verras bien, entre …”

     

    2

    J’entrai à sa suite dans la Grande Salle. Tout le monde était présent. Des gens qui se disaient important mais que je ne connaissais même pas, et mes amis bien sûr …

     

    2

    Mon oncle, Caleb, m’attendait au bout de la procession. Lorsque j’arrivai à sa hauteur, il me sourit et se tourna vers l’auditoire.

    “Voici qu’aujourd’hui, notre future reine fête ses 16 ans ! Et comme le dit la prophétie, il est temps pour elle que son destin croise celui de son protecteur !”

     

    2

    Mon protecteur ? La prophétie ? Qu’est-ce que c’est que tout ce charabia ? J’essayai de rencontrer son regard pour l’interroger mais il faisait exprès de ne pas me regarder. Il me connaissait trop bien.

    Caleb était un peu le père que je n’ai jamais eu. Même si personne ne remplacera mes parents, je considère certains comme tels.

     

    2

    Quand il eut fini, les portes s’ouvrirent laissant entrer un jeune garçon visiblement du même âge que moi. D’après la tenue qu’il portait c’était un mézombre, tout comme mon oncle … Les mézombres sont, en gros, les soldats d’élite de Kendragor. Ils n’ont aucun pouvoir contrairement aux seigneurs et aux gardiens.

    Sûr de lui, il avançait sérieux, ne jetant même pas un œil sur les gens présent dans la salle.

     

    2

    “Il est né le même jour que toi, pour protéger ta vie au péril de la sienne. A présent, il sera toujours avec toi, où que tu ailles, me dit Caleb.

    - Où que j’aille ?

    - Oui.

    - Même quand je me laverai ou que j’irai au toilette ?

    - Dans ces cas-là, il restera à la porte, me répondit-il les yeux au ciel.”


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :