• 269

    269

    Après un autre entrainement empli de sueur et de bleus, les jeunes gens décidèrent de passer du bon temps à la rivière histoire de se relâcher. Quatre amis jouaient au combat dans l’eau. Eris était assise sur les épaules d’Eraldion tandis que Courtney était installée sur celles de Dan.

    Éric, quant à lui, lisait tranquillement un bouquin, allongé au bord de la rivière. Ioreth, Elfwyne et Farin se rafraîchissaient dans l’eau tout en discutant gaiement.

     

    269

     « Elfwyne ? Elfwyne !! Youhou ! L’appela Farin. Tu m’écoutes un peu ?!

    -          - Hein ? Quoi ? L’entendit-il soudain. Dites-moi, qui sont ces filles ?

    -          - C’est Thétys et ses amies, des atlantes, lui apprit Eris. C’est moi qui les ai invités. Je me suis dit que ça serait sympa pour mes compagnons de rencontrer d’autres jeune femmes, ajouta-t-elle avec malice.

     

    269

    -          - C’est une excellente idée ! La félicita Elfwyne. Il est vrai que je n’ai pas trop discuté avec nos hôtes encore ! Bienvenue mesdemoiselles ! Leur cria-t-il. Voulez-vous nous rejoindre ?

    -          - Avec plaisir ! S’exclama une magnifique brune aux yeux gris. Élancée, elle avait des courbes généreuses.

     

    269

    -          - Aller on y retourne Dan ! S’exclama Courtney qui n’avait que faire de la venue de filles en chaleur. Elle irait saluer plus tard Thétys qu’elle avait toujours bien apprécié. Bien qu’elle n’ait jamais compris comment elle pouvait être amie avec ces pimbêches d’aristocrates.

    -          - Vous n’arriverez jamais à nous battre, ricana Eris.  

    -          - C’est ce qu’on va voir, l’élève dépasse toujours le maître à ce qu’on dit.

    -          - Cette expression n’existe pas dans notre monde, lui apprit Eraldion. Mais ça donne de l’espoir, c’est bien ! »

     

    269

    Ils reprirent leur lutte acharnée pour essayer de se désarçonner mutuellement. Pendant ce temps, les nouvelles arrivantes se déshabillèrent, dévoilant leur superbe corps en bikini puis elles plongèrent dans l’eau pour les rejoindre. Éric, en perdit sa page et eu un mal fou à retrouver où il en était. Le nain, l’humain et l’elfe furent plus que ravis de voir ces déesses s’approcher d’eux, le sourire aux lèvres. Quant à Dan, plus intéressé par la vision de ces jeunes femmes se déshabillant, ne fit pas attention et se fit facilement désarçonner par Eraldion qui ne se rendait compte de rien. Perte de la vue oblige.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :